Qu’est-ce que la taxinomie ?

Un très bon article (en anglais) publié par le site Builder.com qui essaye de vulgariser la notion de taxinomie appliquée à un site Internet. En voici la conclusion : Une taxinomie est un cadre de travail pour organiser l’information de façon structurée. Elle dépend des objectifs et du contexte d’utilisation du site. Enfin, elle est partie intégrante de l’architecture de l’information.

Le W3C publie une nouvelle version de ses Web Content Accessibility Guidelines

Faisant suite à une premiére version publiée en 1999, le W3C vient de mettre en ligne la deuxième de ses recommandations pour l’accessibilité des contenus sur Internet (WCAG). Ces recommandations visent à définir un cadre de travail et à faciliter la vie des producteurs de contenu qui se soucient de la facilité d’accès à leurs informations pour les mal-voyants et les non-voyants. Il existe en effet des navigateurs spécialement conçus pour ces personnes, encore faut-il que les pages Web soient compatibles… d’où l’intérèt de ces recommandations. Pour plus, d’informations, allez voir le site de la société Visual Friendly, les pros de la question.

Les commentaires sont fermés

Qu’est que l’immersibilité ?

L’immersibilité (immersibility) est une nouvelle notion développée par Agency.com sur son site What is immersibility ?. Cette notion est définie comme la capacité d’un site à créer et entretenir une relation de profondeur avec ses utilisateurs. Cette capacité est évaluée selon 4 critères :

  • La gestion de la marque
  • L’utilisabilité
  • Les fonctionnalités
  • Le contenu

Vous pouvez évaluer l’immersibilité de votre site en effectuant un rapide audit en cliquant sur ce lien.

Encore une fois, on retrouve ici tout le savoir-faire de cette Web agency américaine pour vulgariser des notions qui semblent trop obscures aux yeux des néophytes. En tout cas je suis satisfait de voir évoluer les mentalités et de constater que le contenu ou la facilité d’utilisation sont des critères qui sont traités avec la même importance que la gestion de la marque. Serait-ce un pas vers la reconnaissance du métier d’architecte de l’information ?