Salesforce intègre le club des dix acteurs incontournables de l’internet

Voilà près de 15 ans que je travaille dans l’industrie de l’internet. Énormément de choses se sont passées en 15 ans (Bilan de 10 ans d’interactivité), et des géants se sont installés durablement. Je ne suis pas un fan des classements et des listes, mais je vous propose néanmoins une réflexion autour de la liste des dix acteurs incontournables de l’internet en 2012. Ceci n’est pas un classement rationnel, uniquement mon ressenti en tant qu’observateur privilégié (je passe quand même 12h par jour devant mon écran depuis près de 15 ans).

Nous retrouvons ainsi dans cette liste des acteurs historiques :

  • Microsoft, l’architecte de Windows et d’Internet Explorer, mais également le repreneur de Skype et l’éditeur de nouveaux services comme Bing ou la plateforme Azure. Bref, un acteur encore actif.
  • Yahoo!, qui n’est plus que l’ombre de lui-même, entrainant dans sa chute des perles comme Flickr ou Pipes et a dû se délester de pépites comme Delicious ou encore Zimbra. Même si, après 17 années d’existence, le portail bénéficie encore d’une audience colossale (que l’on a tendance à minimiser), je vois mal comment ils pourraient ralentir le déclin (pourtant il y a des expérimentations intéressantes : Yahoo C.O.R.E. Aims To Personalize The Reader Experience In Pandora Fashion).
  • AOL, l’autre portail de référence qui essaye de se refaire une jeunesse en rachetant des blogs à prix d’or (Huffington Post, Techcrunch) ou des services mobiles à la mode (Hipster). Là encore, l’audience est colossale, mais qui s’y intéresse ?

Nous retrouvons également dans cette liste des acteurs périphériques :

  • Apple, qui est indéniablement LA star de la sphère high-tech mondiale, mais qui n’a un impact que limité sur le web dans la mesure où la firme californienne ne produit “que” du hardware et n’édite pas de sites (je mets volontairement de côté iTunes, car c’est un environnement fermé).
  • Adobe, certainement l’éditeur qui a le plus contribué à faire du web ce qu’il est aujourd’hui, mais qui ne propose “que” des logiciels (Photoshop, Dreamweaver, Omniture…). Il y a bien des offres hébergées (Acrobat, Omniture, Business Catalyst…), mais leur impact est encore négligeable. Toujours est-il qu’ils sont en pleine remise en question (Apple, Microsoft, Google, Adobe à la recherche du nouveau paradigme des logiciels), ce qui est plutôt une bonne chose.

Il y a enfin les actuels géants du web :

Voilà, ça nous fait une belle liste de neuf acteurs majeurs de l’internet. Cela nous laisse donc la place pour une société plus récente, mais qui a eu une croissance fulgurante et un rôle prépondérant dans le développement du cloud computing : Salesforce.

Historiquement positionner sur le créneau des outils de gestion de forces de vente, Salesforce s’est fortement diversifié et propose une panoplie très impressionnante de services. Il existe d’autres acteurs  sur le créneau des Software as a Service (notamment Zoho), mais peu ont une telle couverture fonctionnelle dans leur offre tout en restant en cohérence avec leur coeur de métier (l’hébergement et l’exploitation d’applications métiers). Mais ce qui différencie selon moi Salesforce de ses concurrents est la vision qu’ils ont sû imposer de la Social Enterprise.

La vision schématique de la social enterprise de SalesForce

Salesforce propose ainsi des offres verticales en mode SaaS :

  • Sales Cloud, pour gérer les forces de vente ;
  • Service Cloud, pour gérer la relation-client ;
  • Chatter, pour les conversations et la collaboration interne ;
  • Radian6, une plateforme de monitoring et d’engagement sur les médias sociaux ;
  • App Exchange, une place de marché d’applications tiers.

On trouve également des offres plus techniques de PaaS (Platform as a Service) :

  • Force.com, une plateforme d’hébergement d’applications internes ;
  • Heroku, l’équivalent, mais pour les applications externes ;
  • Database.com, une plateforme d’hébergement de données ;
  • Data.com, une place de marché de données.
L'offre de PaaS de Salesforce

On retrouve enfin des offres de plus haut niveau prêtes à l’emploi :

L'interface de Site.com
Les deux derniers n’ont été lancés que très récemment, mais ils témoignent de l’ambition de l’éditeur. Je trouve ainsi que Site.com propose une approche tout à fait révolutionnaire avec une solution sachant parfaitement exploiter les autres (notamment en intégrant Sales Cloud,  Desk.com…). L’argument massue de Salesforce, celui qui a fait son succès, est toujours le même : “vous n’avez pas le temps d’attendre que vos équipes informatiques vous livrent ce dont vous avez besoin, nous pouvons le faire pour vous en un temps record“. Il faut croire que c’est un argument qui plait, car des milliers de clients ont ainsi adopté les offres de Salesforce. J’apprécie particulièrement leur discours pour Site.com qui s’articule non pas autour du TCO (“Total Cost of Ownership“), mais du TCC (“Total Cost of Change“).

Comme vous pouvez le constater avec cette liste des solutions proposées, Salesforce est donc une splendide réussite, un empire bâti en moins de 10 ans et qui a eu l’effet d’un véritable électrochoc pour les éditeurs traditionnels. Les prochaines étapes logiques du développement de leur offre seront de compléter les solutions verticales en s’attaquant à des acteurs de niches comme PracticeFusion.

Maintenant que je vous ai présenté ma liste, je vous propose d’ouvrir la discussion sur les trois questions suivantes :

  • Qui a été sorti du club des dix par Salesforce ?
  • Qui sera le prochain à sortir ?
  • Quel sera le premier acteur asiatique à l’intégrer (Baidu, Tencent, Rakuten…) ?

13 commentaires pour “Salesforce intègre le club des dix acteurs incontournables de l’internet”

  1. Posté par Daniel a dit : le

    a mon avis cette liste oublie tout ce qui concerne les organisations du monde libre (wikipedia, Linux…) qui sont pour certaines plus influentes que certains acteurs cités dans cet article

    Quand a SalesForce, pourquoi pas mais les initiatives dans le cloud d’IBM sont non négligeable aussi ?

  2. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Daniel > Oui, nous pourrions citer Mozilla ou Wikipedia, mais leur champ d’application est tout de même restreint vis à vis des autres acteurs. De même, IBM n’est pas identifié selon moi comme un acteur leader sur les offres de cloud.

  3. Posté par Découvrez Qui Sont Les Influenceurs Social Media En Europe et En Amérique Du Nord ? | Emarketinglicious.fr a dit : le

    [...] Salesforce est une entreprise de cloud computing qui jouit d’une très bonne réputation à l’international. Dernièrement, Frédéric Cavazza déclarait qu’il considérait Salesforce comme l’un des 10 acteurs incontournables de l’internet en 2012. [...]

  4. Posté par Florian a dit : le

    “Je ne suis pas un fan des classements et des listes”

    Entre les 3 sites coup de coeurs du mois, les 12 prédictions de l’année… il y a aurait bien une petite addiction aux classements et aux listes
    ;-)

  5. Posté par Florian a dit : le

    Je ne sais pas à qui il va laisser sa place, mais je sens bien Yahoo sortir…

  6. Posté par Philippe Guillard a dit : le

    Dans la “stratosphère” de Google, je rajouterais volontiers Picasa pour tout ce qui touche aux partages de photos.

    Yahoo, AOL … Si ce n’était leur forte audience anglo-saxonne (mais est-elle encore active ?), je ne pense pas qu’ils aient encore une place de choix dans cette liste ! Mais qui pour les remplacer ? un agrégateur de flux comme Netvibes (mais racheté récemment par Dassault Systèmes) ?, un outil de curation comme Scoop-it (mais ne serait-ce qu’un effet de mode ?) ? un acteur original côté BI comme QlikView ? Toutefois, ces acteurs n’offrent pas un éventail très large de fonctionnalités.

    Je rejoins plutôt Daniel pour l’entrée d’IBM dans votre liste. Son intérêt, depuis quelques dizaines d’années déjà, pour les outils collaboratifs (cf. Lotus Notes qui en est, peut-être, l’ancêtre), et, plus récemment, son investissement dans le cloud, en font un acteur à ne pas négliger. Le phœnix renaîtrait-il de ses cendres ?

    Il n’est jamais aisé de faire des pronostics de ce type. On s’amuse, chacun avec ses aspirations ! … L’avantage, quand même, est l’échange et de cet échange, naissent certaines vérités partagées, donc plus susceptibles de se vérifier. Suspens …

  7. Posté par abercrombie madrid a dit : le

    Très bon blog , était heureux d’apprendre beaucoup de choses ici , j’espère que je peux souvent l’air , je vous remercie beaucoup !Peu de temps identifié sur votre site et sont toujours déjà la lecture de long . Je suppose i sera en mesure de quitter mon 1er commentaire . je ne vérifie pas ce que dit sauf que j’ai eu plaisir à lire . Belle blog. malaise être bookmarking continuer à visiter ce site web très généralement .

  8. Posté par Comment le cloud s’installe dans notre quotidien « « FredCavazza.net FredCavazza.net a dit : le

    [...] empires ont été bâtis grâce au cloud computing, Amazon, Microsoft ou encore SalesForce misent leur avenir sur le cloud computing, qui touche à la fois la sphère privée et publique [...]

  9. Posté par nike free running shoes women a dit : le

    Lorem ego sum ​​ita excitatur inveni tua blog page, ego vere invenit te per accidens, dum scrutans in Yahoo aliquid aliud, Anyways ego sum ​​hic nunc et similes dicere gratias enim phantasticam post et a circuitu iucundam blog (ego amo lemma / consilio) ne per otium legere me omni tempore, sed etiam libri addita tua signavit nunc quis dui ut revertar ad tempus quo legat plura quoque in Duis aliquet leo.

  10. Posté par Quel avenir pour Yahoo avec Marissa Meyer ? « FredCavazza.net FredCavazza.net a dit : le

    [...] dans le web depuis près de 15 ans, j’ai toujours considéré que Yahoo fait partie du club des 10, et qu’ils pouvaient faire un retour gagnant, mais les différents CEO qui se sont succédé [...]

  11. Posté par chaussure gucci a dit : le

    Isso é ótimo! É muito informativo. Eu tenho um monte de dicas. Eu amo todas as capturas de tela. Isso me ajuda a entender tudo, especialmente eu estou apenas começando a aprender sobre design de website. Obrigado.

  12. Posté par Compte-rendu de Dreamforce 2013, première journée « FredCavazza.net FredCavazza.net a dit : le

    […] Cette semaine je suis à San Francisco pour le plus gros événement de l’année : la conférence DreamForce organisée de mains de maître par SalesForce. J’ai fait le déplacement avec une dizaine de journalistes de la presse IT française pour couvrir ce qui est annoncé comme un grand tournant dans l’histoire de cet éditeur. J’ai déjà eu l’occasion de vous décrire la richesse de leur offre et de justifier sa place parmi les piliers du web (Salesforce intègre le club des dix acteurs incontournables de l’internet). […]

  13. Posté par Luigi a dit : le

    Pour info DO.com de Salesforce va disparaitre à la fin de Janvier 2014