Google lance Chrome OS, un système d’exploitation pour netbooks

Après de nombreuses rumeurs, voilà c’est officiel, Google vient de lancer son système d’exploitation pour netbooks : Introducing the Google Chrome OS. Ils ont pour ambition de repenser les systèmes d’exploitation. Nous ne savons pour le moment pas grand chose de ce projet, juste que son code-source sera publié en open source dans le courant de l’année (comme les autres projets Google) et qu’il sera disponible sur des produits grand public à partir du milieu de l’année prochaine.

Quelques précisions sur ce projet :

  • Il fonctionnera sur les netbooks équipés de processeur x86 / Intel et ARM (contrairement à Moblin et Windows 7) ;
  • L’architecture logicielle repose sur un kernel Linux, un nouveau système de fenêtrage dont on ne connait pas les détails et Chrome ;
  • Il pourra potentiellement entrer en concurrence avec Android (qui a déjà été installé avec succès sur certains netbooks).

Visiblement l’accent sera mis sur la rapidité (temps de démarrage), la sécurité (le choix de Linux semble judicieux) et les services en ligne (forcément puisque c’est un produit de chez Google). N’y voyez pas un premier pas vers un authentique système d’exploitation made in Google qui pourrait concurrencer Windows, ce Chrome OS n’est qu’une interface graphique posée sur un noyau Linux. Il existe déjà des acteurs ayant adopté la même stratégie comme gOS.

ChromeOS.jpg
Chrome OS dans votre netbook

Et justement, puisque l’on parle de la concurrence : Windows 7 va être le premier touché, logique puisqu’ils ont près de 90% des parts de marché (cf. Google’s Biggest Direct Assault on Microsoft: Open Source Desktop OS Based on Chrome). Mais c’est surtout à Intel que je pense avec son tout récent Moblin. Intel est un acteur très puissant mais possède-t-il la même force de persuasion que Google ? De plus, Intel est avant tout un fournisseur de puces, pas de services, d’où des leviers peu efficients comparés à Google. Il y a ensuite Jolicloud qui repose sur une architecture similaire, mais le marché est grand et ces deux systèmes peuvent tout à fait cohabiter sans trop de se faire de tort (au même titre que Netvibes et iGoogle). Évacuons la concurrence probable avec Android : Chrome OS sera un système d’exploitation conçu et optimisé pour les netbooks, ce qui n’est pas le cas pour Android qui a été conçu pour tourner sur différents types de processeurs et surtout dont l’interface est adaptée aux contraintes des mobiles.

asus_android_netbook.jpg
Une relique du passé ?

Le choix de “Chrome OS” comme nom n’est pas anodin : ils veulent privilégier au maximum les services en ligne et installer un minimum de choses sur la machine. Ceci va de pair avec la stratégie de Google et surtout avec la stratégie d’intégration verticale autour de Chrome dont la prochaine version risque de nous réserver de nombreuses surprises et notamment l’intégration prochaine de Native Client et O3D (cf. Opera 10, Chrome 4, Firefox 4 : Vers des plateformes sociales et applicatives). Chrome confirme donc son statut de cheval de Troie, plus particulièrement pour le marché des netbooks qui sont des machines à fortes contraintes (puissance du processeur, capacité de stockage…). D’après ce que l’on sait, Google souhaite tout miser sur les applications en ligne en posant la promesse suivante : les applications développées pour Chrome OS pourront également tourner sur n’importe quelle machine du moment que c’est dans Chrome. La boucle est bouclée : Chrome est maintenant désigné comme la plateforme applicative de Google, ne reste plus qu’à sortir une version stable pour Linux (oups !).

Plusieurs questions restent en suspens :

  • Chrome OS sera-t-il gratuit ? Oui tout comme Android, une stratégie simple pour couper l’herbe sous les pieds de Microsoft et favoriser l’adoption.
  • Pourra-t-on utiliser un autre navigateur que Chrome ? Oui mais cela limitera les possibilités car toute la logique applicative repose sur Chrome.
  • Y aura-t-il de la publicité ? Non ils ne sont pas stupides à ce point, les revenus viendront d’autres sources.
  • Chrome OS va-t-il révolutionner l’expérience des netbooks ? Oui certainement car un système qui démarre de façon quasi-instantanée risque de faire beaucoup de tort à Windows qui ne parvient pas à descendre sous la barre des 30 secondes. Rapidité et sécurité sont les deux maîtres-mots de Google pour son OS, une posture vraiment agressive vis à vis de Microsoft (Five Things Google’s Chrome OS Will Do for Your Netbook).
  • Google risque-t-il de faire de l’ombre à Apple ? Non pas réellement car Apple est passé maître dans l’art de se créer sa propre niche. Il n’empêche que cette annonce doit tout de même faire grincer des dents (Prediction: Google and Apple go to War).
  • Chrome OS permettra-t-il aux netbooks de conquérir le marché des entreprises ? Oui certainement, du moins pour les entreprises déjà clientes de Google Apps (10 Things We’re Dying to Know About Chrome OS).
  • Google parviendra-t-il à trouver un partenaire industriel ? Oui tout à fait, à commencer par ARM qui se fera un plaisir de faire rentrer un constructeur dans la danse (Google Chrome OS & What It Means For Future of Computing).

Cette annonce confirme en tout cas le potentiel des netbooks (Les netbooks vont-ils amorcer la révolution du web 3.0 ?) et surtout le fait que la bataille se situera au niveau du système d’exploitation (Intel et Jolicloud à la recherche de l’interface parfaite pour les netbooks). Maintenant que Sony a annoncé sa ligne de netbooks (Netbooks Finally Exist: Sony VAIO W to Hit for $499), il ne reste plus qu’Apple se décide enfin à rentrer dans l’arène pour que le créneau des netbooks explose en 2010 !

Il parait que Microsoft va faire une grosse annonce la semaine prochaine au sujet de Windows 7 et potentiellement d’une version optimisée pour les netbooks de Windows 7. Attendons et observons…

23 commentaires pour “Google lance Chrome OS, un système d’exploitation pour netbooks”

  1. Posté par Maxence a dit : le

    Je vois pas trop ce qu’Apple gagnerait dans l’histoire. Les netbooks c’est plutôt du low-cost, pas vraiment le créneau de la firme à la pomme.

  2. Posté par Ruffier Thomas a dit : le

    ce Chrome OS n’est qu’une interface graphique posée sur un noyau Linux : en même temps c’est un peu le cas de Mac Os X (avec quelques technologies en plus), non ? Il parait évident qu’au fil des versions, Chrome Os sera bien différent que ne l’est Linux aujourd’hui.

  3. Posté par Google Chrome OS : le système d’exploitation basé sur du Web 3.0 | AbriCoCotier.fr a dit : le

    [...] Si vous avez lu vos flux RSS ce matin, vous n’avez pu passer à côté. Je vous recommande tout de même la lecture de trois articles : Introducing the Google Chrome OS, Google lâche une bombe atomique sur Microsoft: Chrome OS, et Google lance Chrome OS, un système d’exploitation pour netbooks. [...]

  4. Posté par dust a dit : le

    Chrome OS risque de tuer toute concurrence surtout si il est open source.

  5. Posté par Maxime a dit : le

    Et les vrais systèmes linux, notamment Ubuntu Netbook Remix, qui est la version netbook officielle de l’OS de Canonical ?

  6. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Ruffier Thomas > Heu… il me semble que Mac OS est plus fondé sur Unix et qu’il y a eu un très gros travail (ce n’est pas qu’une interface graphique).

    @ dust > Il existe d’autres OS Open Source, là n’est pas son principal avantage.

    @ Maxime > C’est là tout le problème : comment la communauté va-t-elle réagir sachant que son “bébé” (Linux) est écartellé entre différents projets concurrents (Netbook Reix Edition, Moblin, Chrome OS), sans compter les version propriétaires distribuées par les constructeurs…

    /Fred

  7. Posté par Maxime a dit : le

    Concernant les distro linux, Moblin collabore avec Fedora il me semble, mais Canonical travaille également avec Intel sur Ubuntu NR qui est sensé intégrer le core de moblin, il me semble (de même pour une distro équivalente de Suse).

    Si il y a un projet commun (Moblin porté par Intel) adaptable sur les différentes distributions classiques (Ubuntu, Fedora, Suse…), à mon avis plusieurs distributions peuvent coexister sans qu’il y ait de réelle concurrence. Bien sûr, pour s’imposer commercialement, ça sera une autre affaire.

    Moblin devrait tourner sur les netbooks Acer il me semble, et Ubuntu NR est déjà sur un des netbooks d’Archos. Mais ça reste de l’alternative “geek” à des produits qui sont également proposés sous XP

  8. Posté par clement a dit : le

    Google est vraiment sur tout les fronts. Ce qui est dingue, c’est de se dire que d’un “simple” moteur de recherche, Google confirme sa position de Microsoft Killer (en se basant sur un modèle Web Vs Machine). En poussant le raisonnement un peu plus loin :
    Si MS était le dieu sur Machine, Google est clairement le dieu sur le Net, quelle sera la prochaine étape ? Qui sera la leader de l’après Web… Tout comme MS avec le logiciel installé, Google aurait alors de grande chance de mourir avec la fin de son ère (celle du web). non? (oulaaa, presque de la philo)

  9. Posté par pom a dit : le

    Fred, j’aimerais avoir ton interprétation sur le fait d’avoir 2 OS pour Google, Chrome & Android. C’est un peu comme s’ils avaient fait 2 navigateurs, et c’est pas trop le genre à faire des services qui se marchent sur les pieds… Franchement, ça m’interroge. Est-ce que c’est un doute sur le fait qu’Android puisse vraiment être une alternative crédible? Ils sont très forts en compétition externe (en 2 ans, ils ont quasiment rattrapé leur retard sur Firefox qui est là depuis 7 ans), mais pourquoi rajouter de la concurrence interne…
    Voila. Par contre, je trouve ça bon pour Linux, d’avoir une grosse boite comme Google, qui va pousser les innovations sur le noyau.

  10. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Pom > Oui effectivement, Google édite 2 OS (Android et Chrome Os) tout comme Mozilla édite 2 navigateurs (Firefox et Fennec), ça fait grosso-modo la même chose mais c’est destiné à deux types de hardware complètement différents (donc pas réellement concurrent).

    /Fred

  11. Posté par coco a dit : le

    L’annonce est très anticipée, l’OS ne sera disponible que dans un an, même Mozilla qui s’appuie sur la communauté réalise au moins une version alpha lors du lancement de ses nouveaux produits. La nouvelle reste intéressante mais la manière de communiquée inédite pour Google.

    D’autre part après 9 mois de présence, Chrome réunit seulement 0,01% de part de marché sur l’ensemble des navigateurs. Le nombre d’utilisateurs de Firefox continue de croître et avec un meilleur taux de croissance. Le pouvoir de persuasion de Google reste donc tout de même assez limité.

  12. Posté par Maxime a dit : le

    En même temps, Chrome (le navigateur) arrive sur un marché déjà bien occupé. Chrome OS lui se ramène sur un marché beaucoup plus ouvert. Chez les netbooks, il y a un windows xp moisi et des distributions linux diverses et variées plus ou moins optimisée et inconnue du grand public.

  13. Posté par mrboo a dit : le

    Pas de trace d’un webOS du coté de Mozilla ?
    Si c’est vraiment la prochaine étape du web ils se devront de proposer une solution (un kernel Linux + Firefox), non ?

  14. Posté par Comment le microblog a bouleversé les pratiques de blog > FredCavazza.net a dit : le

    [...] dernière avec l’annonce du lancement de Chrome OS : Je me suis dépêché de rédiger un billet sur le sujet à peine quelques heures après l’annonce, résultat : rien (très peu de [...]

  15. Posté par Simon a dit : le

    Microsoft incapable de démarrer un OS en moins de 30s ? XP sur un eeepc 1000 démarre en une dizaine de secondes …
    Attention tout de même à ne pas oublier trop vite Msft qui arrive toujours avec un temps de retard, mais arrive tout de même, surtout dans le monde de l’entreprise. Windows restant tout de même aujourd’hui l’OS le plus utilisé et de loin, attendons de voir les perfs de W7 sur les netbooks avant de trancher.
    Pas très mainstream comme raisonnement, mais bon ;-)

  16. Posté par cestuila a dit : le

    Associer Chrome à un cheval de Troie… c’est d’un humour douteux…

    Bon article cependant.

  17. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Simon > Visiblement nous ne devons pas utiliser la même échelle temporelle : XP affiche le bureau en 15 s. sur mon 1008 mais n’est pas vraiment dispo avant 1 minute le temps de faire toutes les MàJ et de charger en mémoire les 758 drivers et routines.

    Bon ceci étant dit cela ne les empêchera pas de conserver 90% de parts de marché sur les 2 ou 3 prochaines années.

    /Fred

  18. Posté par Comment le microblog a bouleversé les pratiques de blog | MKT planet - News Web Marketing - Nouvelles Technologies a dit : le

    [...] dernière avec l’annonce du lancement de Chrome OS : Je me suis dépêché de rédiger un billet sur le sujet à peine quelques heures après l’annonce, résultat : rien (très peu de [...]

  19. Posté par charlax a dit : le

    Je partage entièrement votre analyse sur Google Chrome, il s’agit très clairement d’un cheval de troie ou d’une rampe de lancement pour des technologies développées par Google. Par ailleurs l’intégration verticale que vous évoquez montre bien que la firme de Mountain View se positionne de plus en plus comme “l’alpha et l’oméga” de l’Internet – avec plus ou moins de succès, car Microsoft n’a pas encore dit son dernier mot, même si l’écart, notamment en terme d’image, s’accroit.

  20. Posté par FredCavazza.net > Avec Chrome OS, Google parie sur le CloudBook a dit : le

    [...] Chrome OS. Dire que les attentes du marché à ce sujet étaient élevées est un euphémisme (cf. Google lance Chrome OS, un système d’exploitation pour netbooks, Chrome OS, la pierre angulaire de l’empire Google et Avec Chrome OS Google se positionne sur [...]

  21. Posté par Avec Chrome OS, Google parie sur le CloudBook | TerminauxAlternatifs.fr a dit : le

    [...] OS. Dire que les attentes du marché à ce sujet étaient élevées est un euphémisme (cf. Google lance Chrome OS, un système d’exploitation pour netbooks, Chrome OS, la pierre angulaire de l’empire Google et Avec Chrome OS Google se positionne sur [...]

  22. Posté par Le web dans la sociétéComment le microblog a bouleversé les pratiques de blog » Le web dans la société a dit : le

    [...] semaine dernière avec l’annonce du lancement de Chrome OS : Je me suis dépêché de rédiger un billet sur le sujet à peine quelques heures après l’annonce, résultat : rien (très peu de [...]

  23. Posté par Google veut accélérer le développement des Chrome Apps « InterfacesRiches.fr InterfacesRiches.fr a dit : le

    […] mais elles sont anecdotiques. Google avait fait sensation en 2009 en annonçant le lancement de ChromeOS, un système d’exploitation pour les chromebooks reposant sur un noyau Linux, mais avec une […]

Laisser un commentaire