Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup

C’est donc la veille du WE de Pentecôte que Google a décidé de lancer sa nouvelle “bombe” : Google Wave. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce nouveau service est tellement novateur qu’en donner une définition fiable est un excercice de haute voltige : Went Walkabout. Brought back Google Wave.

Pour faire simple :

  • Google Wave est ou outil de collaboration qui se situe à mi-chemin entre l’email, la messagerie instantanée et le wiki ;
  • Une wave est à la fois une discussion et un document, elle peut être exportée et peut encapsuler un certain nombre de social widget (au format Open Social) ;
  • C’est une application en ligne, de même qu’une plateforme ouverte et extensible (chacun peut proposer son extension) mais également un protocole (que vous pouvez utiliser librement dans vos services / applications) dont le code source est publié (afin de bénéficier de  l’apport de la communauté).

Voilà pour une première description. Au niveau de l’interface, ça ressemble à un produit Google avec 3 colonnes (la navigation et les contacts, la boîte de réception et la fenêtre de visualisation) :

L'interface de Google Wave
L'interface de Google Wave

D’un point de vue “technique”, il s’agit d’une application en ligne puisque Wave est accessible au travers du navigateur mais qui nécessite tout de même le recours à l’extension Gears pour supporter la fonction de drag & drop (qui n’est pas encore standardisée dans les spécifications de HTML 5).

Google Wave = Email 2.0 ou Wiki 2.0 ?

La première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on découvre l’interface est de se dire que Wave est un système de messagerie amélioré. Par messagerie, j’entends les systèmes modernes comme Gmail qui agrègent les emails en discussions et permettent d’encapsuler divers éléments (photos, vidéos, cartes…). Et effectivement, la boîte de réception présente de forte similitude :

La boîte de réception de Google Wave
La boîte de réception de Google Wave

Mais la comparaison s’arrête là car une Wave est une discussion active que l’on peut faire évoluer librement (il existe un historique avec la fonction Playback). Sur la capture d’écran suivante vous pouvez d’ailleurs voir les réponses qui sont directement insérées dans le texte ainsi que étiquettes de couleur pour indiquer l’auteur et la nature des modifications :

L'édition d'une wave
L'édition d'une wave

Mais Wave peut faire plus avec notamment la communication en temps réelle façon messagerie instantanée : vous voyez ainsi les contributions s’afficher au fur et à mesure, les fichiers joints apparaîtrent les uns après les autres… c’est très pratique pour accélérer les discussions et préparer les réponses lorsqu’une phrase est en cours de rédaction. Nous avons donc un bon candidat pour venir remplacer l’email (Google Wave: What Might Email Look Like If It Were Invented Today?).

Outre les discussions, Wave permet aussi de travailler sur des documents plus longs et structurés où chacun peut apporter ses corrections, compléments et commentaires. Ces derniers sont insérés au plein coeur du texte mais vous avez la possibilité de ne pas les afficher pour imprimer le document ou de n’afficher que les commentaires pour archiver une discussion. Là encore la communication en temps réel est très utile car elle autorise l’édition simultanée. De ce point de vue, Wave est donc à la fois plus simple et plus puissant qu’un wiki, une prouesse !

Et pour rajouter à la confusion, une Wave peut également être publiée dans un billet de blog (ou n’importe quelle page HTML) où les visiteurs pourront la consulter mais également la modifier. Ils poussent même le vice en intégrant Wave au réseau social “maison” : Orkut.

Gadgets et robots pour améliorer la flexibilité

Le coeur de Wave est donc ce système de communication. Mais pour assurer une capacité d’évolution maximale à ce produit, les équipes ont opté pour un système d’extensions qui repose sur les robots (pour automatiser des tâches comme la découverte automatique de liens ou pour synchroniser Wave et Twitter – ex. Twave) et sur les gadgets (pour encapsuler des éléments “riches” comme une carte ou un sondage) :

Les widgets dans Wave
Les widgets dans Wave

La communauté des développeurs va donc être au centre de ce projet car c’est sur elle que va reposer à la fois l’écosystème des extensions mais également des logiciels compatibles et des versions mobiles (il existe pour l’instant des prototypes de Wave sur Android et iPhone). Dans la ligne de mire de Google, le formidable écosystème développé autour de Twitter, le service de référence quand il est question de système ouvert.

Pour un aperçu complet des fonctionnalités, je vous recommande cette vidéo, un peu longue mais ça vaut le coup de regarder jusqu’au bout des 1 H 20 :

Google Wave = Lotus Notes 2.0 ?

Tout comme Lotus Notes avait révolutionné la collaboration en entreprise il y a 15 ans, l’ambition de Wave est énorme : faire évoluer durablement les habitudes de travail à l’aide d’un outil issu de la génération “social media. Hé oui, car c’est bien de cela dont il est question : ne pas reproduire mais proposer un mode de collaboration en net rupture avec les outils traditionnels (Google Wave To Bring Web 2.0 Lifestyle to Work).

De ce point de vue là, Wave propose une alternative très puissante aux logiciels de messagerie qui n’en finissent pas de se ringardiser ou aux mastodontes comme Oracle ou SAP qui engendrent des coûts exorbitants d’intégration. C’est donc la grande souplesse d’utilisation et l’évolutivité de Wave qui peut faire peur, de même que son intégration à des suites applicatives à la sauce SaaS (The enterprise implications of Google Wave).

Les possibilités de Google Wave en entreprise
Les possibilités de Google Wave en entreprise

C’est à mon sens là toute la force de Google Wave : il ne remplace pas les systèmes de communication / collaboration existants, il les complète (dans un premier temps). La nature ouverte et extensible de Wave en fait donc un atout redoutable pour assurer une transition en douceur depuis les outils d’ancienne génération (email, bureautique…) vers les outils de l’entreprise 2.0.

Wave peut-il réussir là où bien d’autres ont échoué ? Peut-être car la vision de Google est bien plus novatrice que celle d’autres éditeurs et parce qu’ils comptent bien sur la communauté pour multiplier les domaines d’application possibles de Wave. Mais ceci ne se fera pas en quelques mois, attendez-vous à une longue phase de maturation pour ce produit qui vient à peine de naître.

Dans tous les cas de figure, la prochaine étape logique est l’intégration de Wave dans la suite Google Apps. La grande question est de savoir quelle sera l’étape suivante…

40 commentaires pour “Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup”

  1. Posté par Oncle Tom a dit : le

    Juste pour compléter : le drag & drop n’est pas révolutionnaire du tout. Par contre le drag & drop de fichiers vers le navigateur est totalement nouveau : embarqué dans Gears en attendant son inclusion dans HTML 5 (et son support natif par les navigateurs).

    Et c’est ça qui va être fun : avant on était obligé de passer par le fameux bouton “parcourir” pour uploader. Là on va droper un fichier, une image dans une zone d’interface et elle va réagir.

  2. Posté par Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup « Propos et Commentaires du Climenole a dit : le

    […] leave a comment » via fredcavazza.net […]

  3. Posté par Hedi Smida a dit : le

    J’attendais avec impatience un billet traitant de Wave sur ce blog! Et je dois dire que je ne suis pas déçu!
    Je suis moi aussi impatient de voir ce que la communauté de développeurs va imaginer pour améliorer cette petite ” bombe ” mais j’aperçois déjà les changements que ça va apporter tant dans le social networking que dans les entreprises! Vivement un ” Lotus 2.0 ” ^^
    Sans oublier que le tout est Open-source et que par exemple l’interface pourra être customisée pour s’intégrer plus facilement dans un environnement professionnel (cf l’interface en ligne de commande présentée pendant la conférence).

    Que du bon tout ça, j’attends la béta de pied ferme!

  4. Posté par Consonautes » Archive du blog » Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup a dit : le

    […] Source : Fred Cavazza […]

  5. Posté par Jeremy a dit : le

    Même si l’intégration à Google Apps parait logique, Lars Rasmussen, responsable de Wave, n’a jamais voulu (ou pu) me dire que ça serait fait. Je pense que c’est probablement du à sa méconnaissance de Google Apps. Sachant que Wave est basé sur la même infrastructure de déploiement que les autres services (voir mon billet : http://blogs.wefrag.com/jye/2009/06/01/google-io-2009-et-google-wave/ )

  6. Posté par Wave, innovation de Google pour notre futur ? « nAnnie’s Blog a dit : le

    […] Mais en attendant son arrivée, et si comme moi vous préférez quand c’est possible lire en francais, allez donc lire cet excellent article de Fred Cavazza […]

  7. Posté par PONDAVEN Yves-Marie a dit : le

    @jeremy : ca serait intégré a gmail puis à apps, comme d’habitude. Je ne vois pas trop pourquoi ils changeraient de processus de déploiement.
    l’application sera probablement réécrite d’ici la. La ils ont montré un POC.
    il faut bien sur que l’outil soit utilisé massivement comme gtalk …et que ca ne coute pas trop cher à l’exécution (ou attendre que les couts baissent)

  8. Posté par Jeremy a dit : le

    Non ça ne sera jamais integré à GMail, je ne sais pas trop pourquoi tu t’es mis cette idée dans la tête. Par contre ça sera forcement integré à Apps.

    On a pas la même notion du POC en tout cas :-)

  9. Posté par NEOMA Interactive : concevoir le web développement durable » Google Wave, outil de communication et de collaboration en ligne a dit : le

    […] Frédéric Cavazza parle carrément de “nouvelle bombe”, d’une approche innovante et redoutable donnant aujourd’hui un aperçu du futur internet ! Une formidable combinaison 3.0 de Gmail, Gtalks, Docs, Twitter, Wiki et autres services d’échanges numériques pour être réducteur… donc prometteur. […]

  10. Posté par Marc Poulin a dit : le

    Bon article. Maintenant que je suis intéressé par Wave, mes questions sont plus d’ordre de “compatibilité”, principalement avec mes correspondants qui utiliseront un client de courriel usuel (Gmail, Yahoo, Outlook et autres clients POP3, etc). Qu’en est-il?

  11. Posté par Mikael a dit : le

    @jeremy
    “Non ça ne sera jamais integré à GMail”

    On prend les paris ? :p
    A mon avis, quand la réponse à la question de Marc Poulin sera là (comment utiliser wave avec des interlocuteurs restés sur du mail classique ?), on aura un gmail compatible wave.

  12. Posté par Mikael a dit : le

    Le plus intéressant, de mon point de vue, c’est l’impact sur les forums, les listes de commentaires, les wikis… Tout ça va être amélioré, rendu plus réactif, plus proche et plus facile à utiliser.

    Quand on aura un facebook sur wave, on rigolera bien de la version actuelle…

  13. Posté par Antoine Sabot-Durand a dit : le

    Petites précisions concernant l’appellation “Lotus Notes 2.0”.

    Tout d’abord, le mot n’a pas été lâché parce qu’il est daté, mais comme tu l’as laissé entendre, avec Wave on se retrouve face à une nouvelle génération de solution “groupware” (je sais, ça fait un peu retour vers le futur).

    Lotus Notes “2.0” dont tu parles existe depuis 1999, il s’appelle Groove. Ray Ozzie, l’inventeur de Notes a quitté Lotus au moment du rachat par IBM pour monter une nouvelle société Groove Networks. Groove étendait les concepts de Notes en y intégrant de l’instant messaging et un moteur collaboratif plus évolué. Sa société s’est fait rachetée par Microsoft en 2005 qui n’a jamais réussi ou voulu faire de la mousse autour de Groove.

    C’est la raison pour laquelle Wave serait plus un Notes 3.0 :-) en améliorant certains des concepts de Groove et en faisant une solution web.

    Pour plus d’infos sur les autres évolutions annoncées par Google, on pourra jeter un coup d’oeil l’article que j’ai écrit sur le sujet :
    http://www.next-presso.fr/2009/06/la-guerre-des-ria-aura-telle-lieu/

  14. Posté par Jeremy a dit : le

    On peut si tu veux :)

    Quand la question a été posée à Lars, ou quand on posait la question aux développeurs. La réponse était toujours la même :

    “Rien ne vous empêche de construire un robot basé sur l’IMAP/POP pour envoyer vos mails sur Wave et renvoyer les réponses venant de Wave en IMAP/POP.”

    En gros ils ne souhaitent pas le faire mais c’est possible (et inutile). Et quand je dis “pas d’intégration à GMail”, je parle de Wave au sein de GMail.

    Je vais essayer de prendre un exemple plus concret (choquant ?) pour m’expliquer. Il faut voir ça comme ça :
    Wave = Téléphone
    Email = Courrier postal

    Comment fais tu pour joindre par téléphone quelqu’un qui n’a pas de numéro ? Tu ne peux pas. Alors bien sur tu peux construire un outils qui reçoit l’appel, le transcrit dans une lettre et l’envoi par la poste. Mais c’est pas le mec qui construit le téléphone qui va s’en occuper.

    Le problème vient du fait qu’ils aient choisit l’email comme ID, ça n’aide pas à se projeter, mais ça aide à comprendre l’outil (c’était soit l’un, soit l’autre). Actuellement, ayant déjà accès à Wave, si j’ajoute un email (qui existe ou pas) qui n’a pas de compte Wave associé, il ne se passe rien. Au pire, le seul truc qu’il pourrait mettre en place, c’est l’envoi d’un mail auto qui dit “Votre interlocuteur utilise Wave, vous devez associé un compte Wave à cet email pour converser avec lui”. Mais cette solution me semble déjà un peu tiré par les cheveux. Il n’y a aucun intérêt à fédérer l’email à wave, ça consisterait à régresser.

    Alors du coup ce que vous devez vous dire c’est “personne l’utilisera” et c’est à mon avis là que va se jouer l’avenir de Wave. Il y a un risque que les gens ne s’y mettent pas et que tout tombe à l’eau. Soit parce que les autres acteurs majeurs ne suivent pas juste pour faire chier Google, soit parce que les utilisateurs ne sont pas prêt à avoir ce nouveau système. L’avenir nous le dira.

  15. Posté par rilax a dit : le

    @oncletom:hum le drag and drop d’image dans gmail marchait à une époque, ça ne marche plus maintenant..

    j’ai l’impression que certain mélange un peu tout: c’est un outil pas un truc miracle et four tout. je ne vois pas l’intéret de mettre ça dans un forum, ou un blog?!
    c’est un outil style un super agrégateur de lien, participatif/coopératif. c’est super car c’est ce qui manque de base sur le web, donner du sens à ce que l’on peut voir sur un site et est bcp plus parlant que de donner juste des url, car là on parle en même temps d’une même chose dans le même lieu/contexte: i.e: l’appli regroupe tout au même endroit.
    Maintenant ce n’est pas fait pour une communauté de 200 personnes.. mais des cellules de prises de décision relativement rapide, entre 5-10 individus. Pour élaborer rapidement sur un projet, un rdv un roadtrip c’est énorme.
    C’est le pendant évident des usages de gmail: messagerie instantannée, dépilement de conversations croisées entre 2 et x individus, fil de discussion, et doc communautaire.

    il y a un plugin firefox qui allait dans ce concept de partage: ubiquity, mais hélas pas encore assez abouti

    bref je suis vraiment emballé par ce produit :)
    mais il ne remplassera pas les mails, ni les forums, ce n’est pas les mêmes usages

  16. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Antoine > Très juste, Groove était un outil révolutionnaire à son époque mais depuis Ray Ozzie a été affecté à d’autres “petits” projets chez Microsoft (Azure, Live Mesh…)

    @ Rilax > Très juste, Wave délivrera tout son potentiel avec de petits équipes en mode collaboration (5 à 10 pers.) et un public plus large pour de la lecture / complétion (pas de limite).

    /Fred

  17. Posté par chris a dit : le

    Beaucoup d’articles autour de google wave s’arrêtent au “produit” visible dans la démo.

    Wave, est surtout un nouveau protocole de communication ouvert et ouvrant la porte a une multitude de possibilités : il est simplement possible de créer, transmettre, associer et éditer n’importe quels contenus vers/avec n’importe quel contenant / contact ( vivant ou robot ) le tout .. en temps réel.

    Pour pousser le raisonnement a l’extrême : Imaginez que chaque générateur de contenu ( flickr, facebook, vimeo etc .. ) ou device ( mobile, app photo ) implémente un tel protocole .. il n’y aurait plus besoin d’aggrégateurs comme friendfeed : chaque contenu ou wave créée est partagée immédiatement avec les bonnes personnes .. en temps réel.

    Bref, l’appli web visible dans la démo n’est qu’une première expression de tout ce qu’il sera possible d’en faire.

    Ca serait un peu comme s’extasier sur le drag’n drop de gmail alors qu’au dela de ça, google viendrait d’inventer l’email.

  18. Posté par Mikael a dit : le

    @rilax: le coup du “certain mélange un peu tout: c’est un outil pas un truc miracle et four tout. je ne vois pas l’intéret de mettre ça dans un forum, ou un blog?!”, je le prends pour moi, donc :p

    L’intérêt est très simple pour un forum: on peut éditer les réponses des autres, travailler en parallèle, de la même façon qu’avec le client wave dans les démos, sauf qu’on centralise ça sur un site.

    Tous les petits trucs qui ont été applaudis dans les démos (les réponses privées, les réponses imbriquées), c’est un avantage énorme pour la conversation. Avec l’avantage qu’après, tout reste en ligne, même pour les gens qui n’ont pas de compte Wave.
    Evidemment, forum ou commentaires de blogs, même combat.

    Je suis d’accord qu’avec 200 intervenants ça peut être lourd, mais n’est déjà pas le cas avec les forums actuels ? (qui osera répondre ‘non’ ici ? :p )

    @Jeremy
    Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse, sur le fait que mettre un utilisateur email classique face à un utilisateur Wave va poser des problèmes. Mais bon, on peut peut-être imaginer des solutions. Certes il y a la solution des robots de transcription, mais comme tu l’as expliqué, c’est pas terrible.

    Dans la mesure où tout Wave va être open source, je vois déjà tous les éditeurs de clients email classique se ruer dessus pour implémenter les couches qui vont bien, en parallèle de la réception/envoi d’email classique…
    Et à partir de là, je suis persuadé qu’on verra Wave dans gmail. Les gens ne vont pas avoir envie d’utiliser deux ‘logiciels’ pour communiquer avec leurs amis-email et leurs amis-wave.

    Je suis aussi très emballé, et je suis sûr que ça va marcher, que ça va ‘prendre’.

  19. Posté par rilax a dit : le

    pour le forum je reste dubitatif, on a déjà la fonction “quote” mais tu as ptet raison, on verra :)

    et le coté open source à la google je me méfie. ils vont nous pondre une licence bien corporate où toutes applis leur appartient de droit, ou alors elles seront obligatoirement associées à adsense

    tu dois commencé par signer ça avant de leur filé ton code source, et donc ta contribution:
    http://code.google.com/intl/fr/legal/individual-cla-v1.0.html

    j’ai eu la flemme de tout lire, mais bon tu cèdes ton code, et tu dis au revoir à tous les usages dérivés futur, aussi bonne l’idée fut elle..

  20. Posté par Community Chest » 2009-06-02 : L’actu Del.ici.ous de Community Chest a dit : le

    […] Google Wave = Email + IM + Wiki + Mashup | FredCavazza.net – C’est donc la veille du WE de Pentecôte que Google a décidé de lancer sa nouvelle bombe : Google Wave. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce nouveau […]