Plus c’est simple et moins c’est compliqué (bis)

Savez-vous quel site marchand est en tête du classement GrokDotCom des meilleur taux de transformation pou février 2008 ? Snapfish.

Il faut dire que leur page d’accueil est un modèle du genre : d’une très grande simplicité à lire, parcourir et comprendre, une mise en page et des couleurs qui rassurent, des blocs parfaitement cloisonnées renforcée par les effets de contraste, une promesse simple ainsi qu’un unique bouton d’appel à l’action (‘Start Here’).

SnapFish.jpg

Rien à redire, du très beau boulot comme j’aime (simple et efficace).

11 commentaires pour “Plus c’est simple et moins c’est compliqué (bis)”

  1. Posté par Olivier Duprez alias ze kat a dit : le

    Oui, adieu colonnes, sidebar, menus interminables, et popup en tout genre… Pourquoi la simplicité n’est elle pas une évidence pour tous le monde ?

    On a beau avoir des arguments et des chiffres pour le démontrer, les clients (des WebAgency) continuent d’avoir l’obsession de devoir meubler les grands espaces aérés que on leur propose dans nos premières maquettes… Comme si le prix de conception impliquait l’obligation d’occuper tous les pixels ou d’utiliser le plus de couleurs possible.

  2. Posté par John a dit : le

    L’important pour une société est le CA…

    Là forcément on ne propose qu’un service, mais un portail par exemple a tout intérêt a combler sa page pour proposer un max… De toutes façons, suis sur qu’ils ont déjà effectué des tests pour voir le résultat niveau bénef… Par exemple, la page d’accueil bordélique de Cdiscount est volontaire, la personnage en charge du marketing avait expliqué que d’après les tests, ct celle qui rapportait le plus. Comme quoi en fonction du type de site, le mieux n’est pas forcément ce qui rapporte le plus…

  3. Posté par John a dit : le

    D’ailleurs on pourrait faire la comparaison avec une grande surface. Niveau organisation ce n’est pas pensé pour le visiteur mais en priorité pour faire du chiffre… POur ça qu’on se retrouve avec les rayons changeant régulièrement, les objets dispersés de manière étrange etc..

    Par contre, le produit final lui doit être conçu pour l’utilisateur.

  4. Posté par Cagnat@Cyrealis a dit : le

    Je suis d’accord avec John, il est important de savoir à la base quelle est « la politique générale de la stratégie du site ». A partir de cet axe on peux commencer à déployer les outils et tests nécressaires à l’optimisation. L’exemple de Sanpfish est intéressante par rapport à un environnement et à un produit donné. Nous sommes sur un monoproduit, quoi de plus facile pour embellir le « packaging ».

    Il y trois axes importants à respecter :
    La stratégie : quels sont les objectifs du site ? Quel type de produit sera vendu ? Quelle approche envisagée pour le ROI ? …
    L’identité : respecter l’identité du site, sa marque, sa notoriété, son historique et savoir le faire évoluer en respectant ces éléments. Il n’est pas forcément nécessaire de copier les teams leaders sur l’aspect général de leur site mais plutôt de travailler sur les détails du sien.
    Les tests : mettre en place un ensemble de test permettant de travailler le ROI dans le détail : taille et couleur de bouton, typographie du texte, couleur des écritures etc…

    L’approche doit être globale, cohérente et évolutive > un site est en gestation perpétuelle (concurrence, technologie, expérience d’utilisation des internautes qui évoluent …)

  5. Posté par cobolian a dit : le

    En même temps leur offre est assez étroite, ce qui aide grandement :)

  6. Posté par Guillaume a dit : le

    A quand la vidéo de la conférence Public System Fred?
    Merci!!

  7. Posté par cobolian a dit : le

    Tient, sur ce sujet, un post intéressant sur un blog que je viens de découvrir : http://www.qualitystreet.fr/?2008/03/19/107-simplicite-l-idee-fait-son-chemin

  8. Posté par John a dit : le

    FRed si tu pouvais rpondre à nos commentaires pour voir ce que tu en penses ;)

    Comme le dit cobolian, l’offre étant étroite, ils peuvent se permettre de faire simple et de concentrer tout leur marketing sur une seule offre.

  9. Posté par Fred Cavazza a dit : le

    Je pense que c’est un mauvais réflex que de se cacher derrière la largeur de sa gamme de produit (« pour eux c’est plus simple, il n’ont qu’une seule offre »). Il n’est pas question ici de faire une comparaison avec un portail (contre-exemple) mai plutôt de réfléchir à la façon de présenter son offre et de ne pas saturer les visiteurs dès la page d’accueil (en privilégiant une approche progressive).

    /Fred

  10. Posté par tipllub a dit : le

    Merci pour ces informations !

    *.·
    ..· ´¨¨)) -:¦:-
    ¸.·´ .·´¨¨))
    ((¸¸.·´ ..·´ Barbara LEFRANC, Présidente.
    -:¦:- ((¸¸.·´* le Bulletin Des Lévriers -:¦:-
    ***

  11. Posté par Greg LOUIS-LOUISY a dit : le

    Bonjour Fred,

    J’espère que tu vas bien.
    J’ai suivi ton intervention lors du salon MD expo.
    Est-il possible que tu mettes en ligne ton document ppt? ou quelques screenshots? ou encore que tu me le transmettes par ex? notamment de la cartographie des différents « Médias Sociaux ».
    Ce document est complet et offre pas mal de réponses sur les positionnement des dits « Réseaux sociaux ».
    Bravo!

    Merci pour les explications de Jeudi.

    G. LOUIS-LOUISY

    http://www.affiliatis.com
    http://mbaebusiness.ning.com/group/web20et30